Professionnels De Santé

REFLUX, RÉGURGITATION ET APLV


Breastfeeding and CMPA Reflux et régurgitation du nourrisson

Le reflux
se produit lorsqu'un nouveau-né rejette du lait pendant ou peu après la tétée.1 Il y a régurgitation quand le lait atteint la bouche et peut être re-craché. Le reflux et la régurgitation sont des actions passives qu'il ne faut pas confondre avec le vomissement, qui est le rejet du lait par contractions musculaires abdominales.1

Le reflux et la régurgitation peuvent être des symptômes impressionnants pour les parents, mais ce sont des processus normaux qui se produisent en raison de l'immaturité physiologique du sphincter au bas de l'œsophage. À mesure que le tractus digestif se développe, la situation se résout en général ; toutefois, avant que ce développement ne soit complet, on peut réduire les reflux et régurgitations en évitant de faire avaler de force trop de lait à l'enfant et en lui faisant faire son rot régulièrement.1

La cause de la régurgitation chez le nourrisson

Dans de rares cas, il peut exister une cause sous-jacente à un reflux ou une régurgitation excessive, comme par exemple un reflux gastro-œsophagien (RGO) lorsque le sphincter entre l'œsophage et l'estomac est faible et ne peut fonctionner correctement, ou lorsqu’il existe un blocage dans le tractus digestif.



Le reflux et la régurgitation, symptômes de l'allergie aux protéines de lait de vache (APLV)

L'APLV et le reflux comptent parmi les troubles les plus fréquents chez le nourrisson.3,4 On sait que le reflux et la régurgitation sont des symptômes fréquents d'APLV.4,5,6 Les protéines de lait de vache sont responsables des symptômes de reflux chez près de 50 % des nourrissons de moins de 12 mois.3,4,5


La majorité des jeunes enfants ayant une APLV présentent au moins deux symptômes affectant au minimum deux systèmes physiologiques différents.7,8 Si, en plus de la régurgitation, votre patient présente l'un des signes et symptômes qui peuvent être liés à une APLV9 (voir ci-dessous), vous pouvez utiliser l'outil CoMiSS® pour déterminer un score spécifique à ces symptômes et évaluer la probabilité d'une APLV.

 

Les autres signes et symptômes pouvant suggérer une APLV 9

Gastro-intestinaux/Digestifs : coliques, vomissements, anorexie, diarrhée, constipation
Respiratoires : toux chronique, éternuements, respiration sifflante, rhinorrhée
Cutanés : éruptions cutanées, dermatite atopique, urticaire, angio-œdème
Généraux : retard staturo-pondéral, anaphylaxie, insomnie, pleurs inconsolables


Evaluer le reflux et la régurgitation comme symptôme de l'APLV avec l'outil CoMiSS®
- Plus le volume et l'intensité de la régurgitation sont importants, plus le score est élevé
- Calculer le score uniquement pour les bébés de plus de 2 semaines et de moins de 6 mois
- En plus du score de régurgitation, si l'un des signes et symptômes suivants liés à l'APLV est également présent : pleurs, diarrhée, constipation et symptômes cutanés (dermatite atopique et urticaire) et respiratoires, l'outil CoMiSS® permet d'attribuer un score spécifique à ces symptômes.

CoMISS® : L'OUTIL D'AIDE AU DIAGNOSTIC DE L'APLV

Le CoMISS® est un outil d'aide au diagnostic simple, rapide et facile à utiliser, destiné à vous aider à reconnaitre plus facilement les signes et les symptômes qui peuvent être liés au lait de vache chez les nourrissons et les jeunes enfants.

Si vous identifiez une suspicion d'APLV chez votre patient, utilisez le CoMISS®
pour évaluer la probabilité d'une APLV


COMMENCEZ L'EVALUATION


AUTRES SYMPTÔMES DE L'ALLERGIE AUX PROTÉINES DE LAIT DE VACHE




Références

  1. NHS Choices. Reflux in babies information sheet. http://www.nhs.uk/conditions/reflux-babies/Pages/Introduction.aspx (Mise à jour 2016)
  2. Vandenplas Y. and De Greef E. Acta Paed. 2014;103(6)e243–50
  3. Iacono G., et al. J Al Clinical Immunol. 1996;97(3):822–7
  4. Cavatai F., et al. J Pediatr Gastorenterol Nutr. 2000;30:s36–44
  5. Salvatore S. and Vandenplas Y. Pediatrics. 2002;110:972–84
  6. Ravelli AM., et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2001;32:59–64
  7. Lifschitz C. and Szajewska H. Eur J Pediatr. 2015;174:141–50
  8. Høst A. Pediatr Allergy Immunol. 1994;5:1–36
  9. Koletzko S., et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2012;55(2):221–9
  10. Vandenplas Y., et al. Acta Paed. 2015;104:334–39


AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal du nourrisson. Il est conseillé de poursuivre l'allaitement même lorsque le bébé souffre d'une allergie aux protéines de lait de vache. Cela nécessite généralement les conseils de diététiciens afin d'exclure complètement toutes les sources de protéines de lait de vache de l'alimentation de la mère. Si votre médecin décide d'utiliser une formule destinée aux nourrissons, il est important de suivre les instructions mentionnées sur l'étiquette du produit. L'eau non-bouillie, un biberon non-stérilisé, une dilution incorrecte du produit peuvent rendre les nourrissons et enfants en bas âge malades. Un stockage, une manipulation ou une préparation du produit inappropriés peuvent conduire à des effets néfastes sur leur santé. Les formules destinées à des fins médicales spéciales pour les nourrissons doivent être utilisées sous contrôle médical.