Bienvenue sur le site de Nestlé Health Science France

Certaines informations présentes sur ce site sont strictement réservées aux professionnels de santé.

Pour accéder à votre espace, vous devez vous identifier.

Êtes-vous un professionnel de santé ?

Vous allez être dirigé vers votre espace.
Ce contenu n'est accessible qu'aux professionnels de santé.
Vous allez être dirigé vers votre espace.
Médecin

Médecins : mieux prendre en charge la dénutrition de la personne âgée

Prise en charge de la dénutrition, diminuez d’au moins 3 fois le risque d'hospitalisation


La dénutrition n’est pas une pathologie à sous-estimer chez la population âgée. En France 2 millions de personnes sont dénutries dont 400 000 personnes âgées vivant à domicile; dont 40% sont hospitalisées pour des conséquences de dénutrition1.


En cas de dénutrition, la Haute Autorité de Santé (HAS)recommande :
• En 1ère intention d’enrichir l’alimentation en protéines et énergie à l’aide de fromage, crème ou encore œuf, le tout accompagné de conseils diététiques.
• En cas d’échec, un médecin peut prescrire des compléments nutritionnels oraux (CNO) en supplément de l’alimentation habituelle (liquides lactés, fruits, desserts, poudre d’enrichissement…).


Pour une efficacité de la prise en charge nutritionnelle, l’observance est clef.
Pourquoi l’observance est-elle si importante ?

ENNIGME, une étude médico-économique, démontre que l’observance à la complémentation nutritionnelle orale diminue le risque d’hospitalisation chez les patients âgés dénutris vivant à domicile, sans augmenter les coûts de santé.

L’objectif de cette étude est de comparer les coûts de santé des patients âgés et dénutris vivant à domicile en fonction de la prescription ou non de compléments nutritionnels oraux.

Cette étude prospective, non interventionnelle, médico-économique, comparative, multicentrique nationale a été réalisée entre mars 2013 à janvier 2016. La population ciblée sont des patients âgés de plus de 70 ans, dénutris (critères HAS2) et vivant à domicile.


En voici les principaux résultats :
• La prise de CNO améliore significativement l’appétit
• La prescription de CNO à des sujets âgés dénutris vivant à domicile n’augmente pas les coûts de santé
• La bonne observance à la prescription de CNO est associée à une réduction du risque d'hospitalisation et par conséquent limite les coûts de santé



Ainsi, une consommation de CNO ≥ 30 g de protéines/jour ou ≥ 500 kcal/jour, réduit à plus de 3 fois ou 5 fois respectivement le risque d'hospitalisation


Quels sont les paramètres qui favorisent l’observance3 ?

• Consommer des produits concentrés : petit volume et forte densité énergétique
• Proposer différentes saveurs pour le même type de CNO
• Encourager les patients à la prise nutritionnelle


(1.https://www.luttecontreladenutrition.fr/chiffres-cles). (2. HAS : Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée. 2007) (3.Hubbard GP et al. Clinical Nutrition. 31: 293-312, 2012)






PROPOSITION DE SOLUTIONS NUTRITIONNELLES NESTLE HEALTH SCIENCE EN CAS DE DENUTRITION OU DE RISQUE DE DENUTRITION

 

 

 

POUR VOIR TOUS NOS PRODUITS