Les escarres : causes, symptômes, traitement

Les escarres : causes, symptômes, traitement

Qu’est-ce que les escarres ?


La définition de l'escarre est la suivante : lésion tissulaire (plaie) d'origine ischémique, induite par la compression des tissus sous-cutanés entre les proéminences osseuses de l'organisme et ses plans d'appui (lit ou fauteuil). On la désigne parfois par le terme « plaie de lit » .

Quelles sont les personnes à risques pour les escarres ?


L'escarre apparaît sur la peau des patients à mobilité réduite et alités sur une longue durée (handicapés moteurs, traumatisés, personnes âgées malades) et a très souvent comme origine une dénutrition. Elle concerne environ 10 % de la population hospitalisée en France (entre 3 et 28 % en Europe).

Quels sont les stades de l'escarre ?


Même si une attention plus importante est apportée à la surveillance du patient alité, l'escarre reste la complication la plus commune acquise durant une hospitalisation. On dénombre 4 stades d’escarres classiquement utilisés pour en définir la gravité :

Stade I : Altération observable d’une peau intacte, liée à la pression et se manifestant par une modification d'une ou de plusieurs des caractéristiques suivantes en comparaison avec la zone corporelle adjacente ou controlatérale : température de la peau (chaleur ou froideur), consistance du tissu (ferme ou molle) et/ou sensibilité (douleur, démangeaisons). L’escarre apparaît comme une rougeur persistante localisée ou peut être d’une teinte rouge, bleue ou violacée persistante.

Stade II : Perte d’une partie de l’épaisseur de la peau ; cette perte touche l'épiderme, le derme ou les deux. L’escarre est superficielle et se présente cliniquement comme une abrasion, une phlyctène ou une ulcération peu profonde.

Stade III : Perte de toute l’épaisseur de la peau avec altération ou nécrose du tissu sous-cutané qui peut s’étendre jusqu'au fascia. L’escarre se présente cliniquement comme une ulcération profonde avec ou sans envahissement des tissus environnants.

Stade IV : Perte de toute l’épaisseur de la peau avec destruction importante des tissus, ou atteinte des muscles, des os, ou des structures de soutien (tendons, articulations).

Quels sont les traitements pour les escarres ?

Le traitement d'une escarre nécessite la mise en place d'une stratégie adaptée :

  • Limitation des points d'appui par des accessoires ou matelas spécifiques ;

  • Soins adaptés de la plaie (pansement d’escarre) ;

  • Mise en place d'une supplémentation nutritionnelle spécifique chez la personne dénutrie. Celle-ci comportera un enrichissement de l'alimentation pour éviter les escarres et si ce n’est pas suffisant la prescription de compléments nutritionnels oraux enrichis en énergie et en protéines. La renutrition du patient atteint d’escarres ou ayant des difficultés à cicatriser est une phase essentielle de la guérison des plaies.

Prise en charge des escarres par la nutrition


Prévenir les escarres avec des apports nutritionnels adaptés


En soins intensifs, une intervention nutritionnelle précoce pour préserver la masse maigre au cours d'une période inflammatoire aigüe peut prévenir ou retarder le déficit protéino-énergétique et son impact sur la formation des plaies ou leur cicatrisation.

Dans le cas d'anorexie sévère, d'escarres chroniques et d'escarres multiples, une nutrition entérale par sonde digestive doit être mise en place pour obtenir la guérison de la plaie et la disparition des symptômes de l’escarre.

Accélérer la cicatrisation grâce à l'alimentation


L'escarre est une conséquence de la dénutrition. La prise en charge nutritionnelle de l'escarre doit avant tout apporter des calories et des protéines en quantité supplémentaire, dans un contexte d'anorexie ou de difficultés pour s'alimenter. Il faut pour cela enrichir son alimentation (fromage, crème, dessert...) et, si cela est insuffisant, il existe des compléments nutritionnels oraux concentrés en énergie et protéines.

L’alimentation est un facteur important d’une cicatrisation efficace et rapide. Même en dehors d’un contexte d’hospitalisation, un régime alimentaire équilibré et des apports suffisants en protéines, calories, vitamines et minéraux, participent à la bonne santé de la peau et à la prévention des escarres.

Si vous avez des difficultés de cicatrisation ou une cicatrisation lente, il peut être pertinent de demander un avis médical ou de partager vos doutes avec un professionnel de santé.

Les plaies, les brûlures, les écorchures et les escarres peuvent avoir un temps de cicatrisation variable. On distingue :

•  Les plaies des couches superficielles de la peau (épiderme), dont le temps de cicatrisation est de 24 à 48 h ;

•  Les plaies des couches profondes de la peau (derme). Comme les escarres, ce processus est plus long. Il est composé de plusieurs phases dont la première est la phase inflammatoire : le corps protège la plaie par un caillot de sang et le système immunitaire entre en jeu pour éliminer les corps étrangers et les tissus morts. Cette phase seule peut durer plusieurs jours et est préalable à la cicatrisation elle-même (reconstitution des tissus) qui peut être très longue (plusieurs semaines à plusieurs mois) dans le cas des escarres apparaissant sur la peau.

Sources :
Haute Autorité de santé (HAS). Prévention et traitement des escarres de l'adulte et du sujet âgé. Recommandation de bonne pratique - Novembre 2001
Agathe Raynaud-Simon et al, Chap. 84: Escarres. In: Traité de nutrition clinique, SFNEP ed. 2016
Date de publication 03/12/2020
En savoir plus
Fermer

Les escarres concernent environ
10% de la population hospitalisée. C'est une complication fréquente. Les patients les plus à risques sont les personnes âgées et les malades en soins intensifs.
Conseils

Comment se nourrir pour mieux cicatriser ?

Commencer dans un premier temps par enrichir l'alimentation normale en protéines et en calories (fromage, crème, dessert...). Si cet enrichissement s'avère insuffisant pour couvrir les besoins nutritionnels, la prise de compléments nutritionnels oraux est spécifiquement adaptée pour compenser une alimentation insuffisante et ainsi rétablir un bon statut nutritionnel pour une meilleure cicatrisation.

 

PROPOSITION DE SOLUTIONS
NUTRITIONNELLES NESTLE HEALTH SCIENCE
EN CAS DE DENUTRITION OU DE RISQUE DE DENUTRITION
 

POUR VOIR TOUS NOS PRODUITS

Partager