Nous pensons que le lait maternel est le meilleur aliment pour le nourrisson. Quand, l’équipe médicale, les mères et les familles s’accordent sur le fait que l'allaitement n'est pas possible pour des questions médicales ; les préparations infantiles destinées à des fins médicales spéciales, et à utiliser sous contrôle médical apportent à l'enfant les nutriments essentiels. Nous nous engageons à commercialiser des substituts du lait maternel de façon responsable.

Ce site Internet apporte des informations sur la prise en charge de l'allergie aux protéines de lait de vache et sur les préparations infantiles destinées aux nourrissons. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Nestlé Health Science vous communique ces informations.

Êtes-vous un professionnel de santé ou un parent?

 

Vous allez être redirigé vers l'espace dédié aux parents.
Vous allez être dirigé vers l'espace dédié aux professionnel.

 

Bienvenue sur le site de Nestlé Health Science France

Certaines informations présentes sur ce site sont strictement réservées aux professionnels de santé.

Pour accéder à votre espace, vous devez vous identifier.

Êtes-vous un professionnel de santé ?

Vous allez être dirigé vers votre espace.
Ce contenu n'est accessible qu'aux professionnels de santé.
Vous allez être dirigé vers votre espace.
Qu’est-ce que APLV

Pourrait-il s'agir d'une APLV ?

Irritabilité excessive, Reflux, Régurgitation, Diarrhée et Eruptions Cutanées sont tous des symptômes possibles de l'APLV

LES ÉLEMENTS CLÉS DE L'ALLERGIE AUX PROTEINES DE LAIT DE VACHE ( L'APLV)


DISTINGUER ALLERGIE ALIMENTAIRE ET HYPERSENSIBILITÉ ALIMENTAIRE NON ALLERGIQUE

Les hypersensibilités alimentaires non allergiques, comme les intolérances, résultent de l'incapacité à digérer certains constituants des aliments, comme par exemple le lactose ou le fructose, ou plus rarement, les colorants, les additifs ou les conservateurs alimentaires. Les hypersensibilités alimentaires non allergiques ne font pas intervenir le système immunitaire et sont bien plus fréquentes que les allergies alimentaires.

Les allergies alimentaires résultent d'une réaction immunologique à certains allergènes présents dans la nourriture. Ces allergènes sont presque toujours des protéines. Les autres constituants des aliments, comme le lactose et d'autres sucres, ont rarement un effet allergénique.

90 % des réactions allergiques alimentaires chez l'enfant sont causées par huit allergènes.1
L'allergie est un phénomène en augmentation chez le nourrisson et le jeune enfant.2

L'ALLERGIE AUX PROTEINES DE LAIT DE VACHE : UN PHENOMENE IMMUNOLOGIQUE

L'APLV est l'une des allergies alimentaires les plus fréquentes dans la première année de la vie. Elle apparaît quand le système immunitaire d'un nourrisson réagit anormalement aux protéines de lait de vache, présentes dans le lait maternel (si allaitement), ou dans des préparations infantiles (et des produits de diversification alimentaire) contenant des protéines de lait de vache. La réaction immunitaire peut être IgE médiée, non-IgE médiée ou mixte. Les réactions peuvent être immédiates (précoces), survenant de quelques minutes à quelques heures après l'exposition ou différées (tardives), c'est-à-dire se manifester 48 heures, voire une semaine, après l'ingestion. Les réactions immédiates sont celles qui ont le plus de chances d'être IgE-médiées, mais on peut observer des combinaisons de réactions immédiates et tardives chez certains nourrissons.

L'INTOLERANCE AU LACTOSE : UN DEFICIT ENZYMATIQUE

L'intolérance au lactose résulte d'une moindre capacité à digérer et à absorber le lactose (sucre présent dans le lait) en raison de l'absence d'une enzyme, la lactase. Elle est très rare chez les enfants de moins de 5 ans,3 même chez ceux qui ont une APLV. Le lait maternel contient naturellement une grande quantité de lactose qui est bénéfique pour la croissance et le développement d'un enfant en bonne santé.2

LE LACTOSE : UN NUTRIMENT ESSENTIEL

Le lactose est un disaccharide composé de glucose et de galactose.3 Constituant essentiel du lait maternel, le lactose est important pour une croissance et un développement harmonieux, en apportant de l'énergie et en favorisant l'absorption du calcium 9. Le lactose inhibe les bactéries putréfiantes et contribue au développement d'un microbiote intestinal sain.4 Par conséquent, le lactose ne doit pas être évincé de l'alimentation du jeune enfant. Le lactose a un autre effet bénéfique important : il améliore les qualités gustatives des préparations infantiles. Le goût agréable du lactose contribue à mieux faire accepter les préparations infantiles complétement hydrolysées conçues pour la prise en charge de l'APLV chez le nourrisson. Cela renforce la nécessité du lactose dans l'alimentation du nourrisson.

EPIDEMIOLOGIE DE L' APLV

Les études prospectives de cohorte en Europe indiquent un taux de prévalence à 10 ans de 1,9 % à 4,9 % pour l'APLV dans la prime enfance.5 Les résultats d'une méta-analyse de 229 articles publiés entre 1967 et 2001 confortent ces chiffres, avec des taux d'incidence de l'APLV compris entre 2 % et 3 % chez les enfants de moins d'un an.6
La majorité des enfants guérissent de l'APLV : 60 à 75 % des enfants ne présentent plus d'APLV à l'âge de 2 ans et ce chiffre s'élève à 85–90 % avant l'âge de 3 ans. L'incidence de l'APLV n'est que de 1 % chez les enfants de 5 ans.6

SIGNES ET SYMPTÔMES EVOCATEURS DE L'ALLERGIE AUX PROTEINES DE LAIT DE VACHE (APLV)


Les signes et les symptômes non spécifiques de l'APLV, allant des coliques et reflux à la constipation, à l'insomnie, à l'eczéma, à la diarrhée et aux pleurs, font du diagnostic un véritable défi. Les symptômes affectent plusieurs systèmes physiologiques, principalement la peau, le tractus digestif et l'appareil respiratoire. L'atteinte de deux ou plusieurs systèmes physiologiques augmente la probabilité d'être en présence d'une APLV.

Digestifs

Plus de 60% des nourrissons souffrant d'APLV présentent des symptômes digestifs.

 

Respiratoires










Plus de 30% des nourrissons souffrant d'APLV présentent des symptômes respiratoires.

Cutanés

 










Plus de 70% des nourrissons souffrant d'APLV présentent des symptômes cutanés.

Généraux

 







Les pleurs inconsolables sont un symptôme courant chez les nourrissons alors que le choc anaphylactique est très rare.

LE DIAGNOSTIC DE L'APLV DOIT TOUJOURS ETRE REALISE PAR UN PROFESSIONNEL DE SANTE

REFERENCES

  1. US FDA. Food Allergies: What You Need to Know. Available at: http://www.fda.gov/Food/ResourcesForYou/Consumers/ucm079311.htm (accessed Jan 2017).
  2. Koletzko S, et al. Diagnostic Approach and Management of Cow’s-Milk Protein Allergy in Infants and Children: ESPGHAN Gl Committee Practical Guidelines. JPGN. 2012;55:221–9.
  3. Heyman MB, et al. Committee on Nutrition. Lactose intolerance in infants, children, and adolescents. Pediatrics. 2006;118(3):1279–86.
  4. Francavilla R, et al. Effect of lactose on gut microbiota and metabolome of infants with cow’s milk allergy. Pediatr Allergy Immunol. 2012;23(5):420–7.
  5. Prescott SL, et al. A global survey of changing patterns of food allergy burden in children. World Allergy Organ J. 2013;6(1):21.
  6. Høst A. Cow’s milk protein allergy and intolerance in infancy. Some clinical, epidemiological and immunological aspects. Pediatr Allergy Immunol. 1994;5:1–36.
  7. NIH. https://ghr.nlm.nih.gov/condition/lactose-intolerance#statistics (accessed February 2017).
  8. Source : ENTRE INTOLÉRANCE AU LACTOSE ET MALDIGESTION Marteau A et al, 2005, Cah. Nutr. Diét., 40, Hors série 1.
  9. Abrams S. et al , 2002. Am J Clin Nutr, 76(2), pp. 442-6.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal du nourrisson. Il est conseillé de poursuivre l'allaitement même lorsque le bébé souffre d'une allergie aux protéines de lait de vache. Cela nécessite généralement les conseils de diététiciens afin d'exclure complètement toutes les sources de protéines de lait de vache de l'alimentation de la mère. Si votre médecin décide d'utiliser une formule destinée aux nourrissons, il est important de suivre les instructions mentionnées sur l'étiquette du produit. L'eau non-bouillie, un biberon non-stérilisé, une dilution incorrecte du produit peuvent rendre les nourrissons et enfants en bas âge malades. Un stockage, une manipulation ou une préparation du produit inappropriés peuvent conduire à des effets néfastes sur leur santé. Les formules destinées à des fins médicales spéciales pour les nourrissons doivent être utilisées sous contrôle médical.